La gamme majeure

C’ est la gamme la plus utilisée globalement .

Une gamme , c’ est :

un paquet de notes ( ici , 7 notes ) séparées par des espaces de 1 ton ou ½ ton .

un paquet d’ accords ( ici , 7 accords ) à 4 notes généré par ces mêmes notes .

une certaine « ambiance « ou « climat « , quand on sait mettre cela en valeur . Mais il faut une certaine pratique pour ça , c’ est ce que l’ on appelle l’ approche modale .

Examinons la gamme majeure de C ( C = do en notation internationale ) :

Les notes sont : do mi fa sol la si do
Les espaces entre notes : T T D T T T D

Ce sont ces espaces avec leur ordre précis qui cactérisent la gamme majeure .

La gamme majeure , c’ est donc la gamme ton ton 1/2ton ton ton ton 1/2ton .

Trouvons la gamme majeure de sol :

sol la si do mi fa# sol
T T D T T T D


Exercice :

Trouver les notes de la gamme majeure de Ab .

On va maintenant se préoccuper du paquet d’ accords généré par le paquet de notes de la gamme majeure .

Rappel : Composition d'un accord

(voir le rappel)

Un accord est toujours composé de notes qu’ on appelle la tonique , la tierce , la quinte et éventuellement la septième qui sera jouée à la demande ( si la partition l’ indique )

- La tonique est la note principale qui donne son nom à l’ accord , c’ est en général la note la plus grave de l’ accord , jouée par la basse ou contrebasse ( peut-être parceque ce sont les notes les plus graves qui portent le plus loin , et qu’ on l’ entend bien à l’ autre bout de la scène ! ) .

Les tierces , quintes et septième sont des espaces entre notes définis comme suit :

Tierce majeure : 2 tons par rapport à la tonique
Tierce mineure : 1 ton ½ par rapport à la tonique
Quinte diminuée : 3 tons par rapport à la tonique
Quinte : 3 tons ½ par rapport à la tonique
Quinte augmentée : 4 tons par rapport à la tonique
Septième diminuée : 4 tons ½ par rapport à la tonique
Septième mineure : 5 tons par rapport à la tonique
Septième majeure : 5 tons ½ par rapport à la tonique

Voyons comment est chiffré un accord :

Par exemple , A-5bM7 ( la mineur quinte bémol majeur7 ) :

- le – indique une tierce mineure ( la tierce , si elle est majeure , n’ est pas indiquée ) ( note = do )

- 5b indique que la quinte est diminuée ( note = mi bémol )

- majeur7 indique que la septième est majeure ( note = la bémol )

C’ est donc un accord composé des notes la + do + mi bémol + la bémol

Par exemple , B5#7 ( si septième avec une quinte augmentée )

- pas d’indication sur la tierce , elle est donc majeure ( note = mib)

- 5# indique une quinte augmentée ( note = sol )

- 7 indique une septième mineure ( note = la )

Voilà donc un accord composé des notes si + mib + sol + la

Par exemple : A

- la tierce est majeure ( note = do dièse )

- la quinte est juste (note = mi)

- la septième n’est pas jouée puisque pas mentionnée

L’ accord est donc composé de la + do dièse + mi

Genèse des accords issus de la gamme de C majeure :

Voyons le tableau de la doc6 .

On écrit la gamme de do , puis on va la décaler d’ une note sur la 2ème ligne , et ainsi de suite sur la 3ème , 4ème ect … :

Do re mi fa sol la si do

Re mi fa sol la si do re

Mi fa sol la si do re mi ect …

A chaque ligne , on prend la 1ère , la 3ème , la 5ème et la 7ème note pour générer un accord et on regarde l’ intervalle qu’il y a entre la 1ère et ces autres notes .

Cela va nous donner les accords et leurs chiffrages .

C’ est par cet artifice qu’ on recherchera tous les accords générés par n’ importe quelle gamme , qu’ elle soit majeure , mineure harmonique ou mélodique !

Prenons par exemple la ligne 7 du tableau doc6 :

Si do ré mi fa sol la si

La tonique est donc la 1ère note : donc l’ accord est B

Entre si et ré , il y a 1 ton½ , donc c’ est une tierce mineure , donc l’ accord est B-

Entre si et fa , il y a 3 tons , c’ est donc une quinte diminuée , l’ accord s’ écrit B-5b

Entre si et la , il y a 5 tons , c’ est donc une 7ème mineure , l’ accord s’ écrit B-5b7

Et voilà !

En terme technique , on dira que le degré VII de la gamme ( ou tonalité ) majeure de C est B-5b7

Le chiffrage harmonique d’ un morceau :

Au vu du tableau doc6 , on va pouvoir chiffrer harmoniquement un morceau , ce qui est entrer dans la façon dont a été pensé et construit ce morceau .

Prenons une grille suivante :

F       G7       D-7       G7       C       E-       F       G7

Cette grille ( on verra plus tard comment le détecter ) est basée sur la tonalité de C majeure et son chiffrage consiste donc en :

F       G7       D-7       G7       C       E-       F       G7

IV/C   V/C   II/C     V/C     I/C   III/C   IV/C   V/C

On dira que , ici , G7 est le degré 5 par rapport à la tonalité de C majeure

Le chiffrage harmonique est indispensable pour improviser (on le verra plus tard ) et pour comprendre quelles sont les notes possibles ( gammes) à jouer .

On peut dire aussi que le chiffrage nous renseigne sur à partir de quelles gammes le morceau a été construit , combien de tonalités contient-il …

On voit sur les 3ème , 4ème et 5ème accords que l’ on a un enchaînement de type II / V / I qui est une séquence d’ accords très répandue .

Sur doc7 , à titre d’ autre exemple , je vous donne la tonalité de Bb et ses accords .

Exercice : le faire pour la tonalité de C#

Quelques exemples de travail de la gamme majeure

(doc3)

(doc4)

(doc5)