En préambule , la méthode de travail

Voici quelques considérations sur la façon de travailler , importantes pour ne pas tourner en rond et maximiser l’efficacité par rapport au temps de travail .

- Il faut travailler régulièrement , quotidiennement dans l’ idéal , même si ce n’est qu’ un quart d’heure parfois .

- Toujours pratiquer avec un métronome ou une boîte à rythmes , et avoir systématiquement toujours une partie de son attention entrain d’ écouter ce métronome , votre conscience ne doit pas être uniquement concentrée sur les notes que vous jouez , ou sur la difficulté technique d’ une phrase . Cela vous aidera à bien être synchro avec les partenaires avec lesquels vous jouerez en orchestre . Ca vous aidera également à acquérir le sens du nombre de mesures ( 4 , 8 et 16 mesures ) , primordial pour être un bon musicien .

- De l’ avis général de beaucoup de musiciens , les progrès arrivent souvent par déclic : on peut travailler longtemps un aspect particulier de la musique en ayant l’ impression de stagner , puis un déclic arrive et on se retrouve au cran supérieur !

- Ne pas laisser courir ses doigts sans but précis sur son instrument ( cela s’adresse en particulier aux bassistes et guitaristes ) , ça défoule mais c’est du temps perdu et qui risque de vous faire attraper de mauvais défauts !

On prend son instrument pour travailler quelquechose de précis , en particulier des passages où l’ on n’ est pas à l’ aise .

Voilà .

La balle est dans votre camps

Alain Raman